Michel Sarcey

Praticien certifié en intégration des réflexes archaïques et posturaux.

Stimulations et connexions cérébrales par le mouvement.

Consultations sur :

  • 69770 Villechenève 

Tél : 07.86.98.70.29

E-Mail : michel.sarcey@reflexesarchaiques.fr

Les réflexes archaïques qu’est-ce que c’est ?

Les réflexes archaïques aussi appelés primitifs sont des mouvements automatiques et involontaires réalisés à la suite d’une stimulation sensorielle ou motrice.
Les réflexes archaïques émergent, s’activent, et s’intègrent durant les premières années de vie.
Les réflexes archaïques sont des réflexes de survie, de protection.
Ils participent à la maturation du système nerveux, à l’intégration sensorielle et postural, à la vie émotionnelle du bébé, au devenir adulte, ils permettent de naître (réflexes de Galant…) de se nourrir (succion,déglutition, agrippement…) de se protéger (parachute, allongement croisé…) de se déplacer (Babinski, reptation…).
Grâce à la répétition naturelle et spontanée de séquence de mouvements réflexes du corps et durant une période donnée les réflexes s’intègrent et l’enfant va peu à peu passer de mouvement involontaire à mouvement volontaire.
Il peut arriver que les réflexes s’intègrent mal ou partiellement ou alors en cas de besoin à la suite d’un choc, un accident, un stress physique ou émotionnel d’un manque de mouvements, les réflexes archaïques peuvent ressurgir cela peu engendrer des désordres dans la:

SPHERE SENSORIMOTRICE :

Hypersensibilité ou hyposensibilité, posture instable, maladresse, agitation, perte d’équilibre, énurésie…

SPHERE EMOTIONNELLE :

Mutisme, timidité, manque de confiance, comportement dit agressif, impulsivité, burn-out…

SPHERE COGNITIVE :

 Difficulté de concentration, étourdie, trouble de l’apprentissage, dys…, dominance mal intégrée (œil, main, pied, oreille) trouble de l’écriture, désorientation spatiale, organisation langagière, tendance autistique…

rmtI

J’utilise essentiellement  RMTi (Rytmic Movement Training international).
Cette approche fondée par Moira Dempsey, s’inspire du travail de Kerstin Linde, une thérapeute suédoise. Dans les années 80 un psychiatre suédois Harald Blombert a lui-même consulté cette thérapeute afin de tenter de récupérer suite à une polio contractée dans l’enfance.
Trouvant ces mouvements bénéfiques, il les a alors utilisé sur ses propres patients avec de bon résultats.
C’est dans les années 2000 que Moira Dempsey spécialiste du mouvement et kinésiologue s’intéressant déjà aux réflexes archaïques, rencontre Harald Blomberg. À partir de là elle développe davantage le travail sur les réflexes grâce aux mouvements rythmiques et crée l’approche RMTi.

 

Comment les repérer ?

Si votre enfant ou vous-même présentez quelques-uns des troubles listés ci-dessous au point d’en être gêné, alors pensez que certains des réflexes ne sont pas intégrés.

les séances

Adaptée à tous les âges, adultes ou enfants.

Nous établissons un bilan à travers de petits exercices simples et ludiques. Compte-tenu de ce qui a été observé, il vous sera proposé de pratiquer des mouvements ou exercices , à effectuer chez soi pendant les trois semaines qui suivent la séance, afin de pérenniser les progrès réalisés en séance. La durée et la fréquence des séances dépend entièrement des besoins de la personne qui consulte et de ses objectifs.

Prévoir une tenue souple.

Les principaux réflexes

Le réflexe de Moro

Lorsque l’inclinaison de la tête du bébé change brusquement, ou lorsqu’il y a un son soudain, ou que quelque chose  le surprend, il écarte les deux bras systématiquement en prenant une vive inspiration, puis se recroqueville, et se met à pleurer. Principale difficulté lorsqu’il est actif : hypersensible, facilement distrait, perturbé par un bruit soudain, le tic-tac d’une horloge, besoin de contrôler les situations, timidité, faibles capacités d’adaptation, troubles du sommeil, n’aime pas les changements, affectionne la routine, sensible à la lumière, porte des lunettes de soleil à l’intérieur, besoin d’être pris dans les bras quand il est effrayé ou perturbé, envie irrépressible de sucre. 

Le réflexe tonic labyrinthique

Le réflexe est activé par la flexion de la tête. Le réflexe prépare le bébé à la reptation et aux quatre pattes. Il favorise une bonne posture, développe les liens entre le système proprioceptif et labyrinthique sens de l’équilibre, à l’aise dans les transports) ; favorise la vigilance, la motivation, la concentration, la mémoire, et permet une bonne connaissance des repères spatiaux-temporo. Il permet un équilibre émotionnel, une meilleure connexion à ses émotions et ses sensations. 

Le réflexe spinal de Galant 

Si le bébé est allongé sur le ventre ou le côté et qu’on stimule un côté de sa colonne sans la toucher, cela provoque une flexion de tout le corps vers le côté stimulé. Il peut y avoir extension de la jambe opposée.

Quand il reste actif toute stimulation de la région lombaire est source de gêne, (vêtement serré, ceinture, étiquette ou dos de chaise) l’enfant gigote, se tortille, bouge sans cesse, il a de ce fait du mal à se concentrer, à être attentif, voire à mémoriser, fait pipi au lit, mouille ses vêtements, très chatouilleux, scoliose.

Le réflexe tonique asymétrique du cou

Il est surtout présent dans les trois mois et est déclenché par la rotation de côté de la tête , le bébé étant couché sur le dos. La réaction consiste en une extension ample du bras et de la jambe du côté vers lequel la tête est tournée et une flexion des membres opposés.

Quand il est actif : il aura tendance à renverser les choses ou les faire tomber, l’apprentissage du vélo sera difficile parce que dès que la tête tourne d’un côté l’équilibre est perturbé, les mouvements croisés seront difficiles, confond le b, p, q…

Me contacter :

556 GRANDE RUE
69770 VILLECHENEVE

+ 33 7 86 98 70 29